Ventes Flash

Outils de collimation

Collimateur

L’outil de collimation est un collimateur qui permet de régler la collimation des télescopes Newton principalement. Il existe différents types de collimateur : le collimateur laser, le collimateur par réflexion, le collimateur Cheshire ou encore le collimateur Microscope.

La collimation d’un télescope ou d’une lunette astronomique co...

Collimateur

L’outil de collimation est un collimateur qui permet de régler la collimation des télescopes Newton principalement. Il existe différents types de collimateur : le collimateur laser, le collimateur par réflexion, le collimateur Cheshire ou encore le collimateur Microscope.

La collimation d’un télescope ou d’une lunette astronomique consiste à rendre confondus les axes optiques de l’objectif avec celui de l’oculaire. La collimation des télescopes Newton se règle sur les deux miroirs. Il est nécessaire de la vérifier très régulièrement. Sur un télescope Schmit-Cassegrain, elle se règle sur le miroir secondaire. La collimation est réglée en usine et ne bouge généralement pas. Quant aux lunettes astronomiques, elles sont également réglées en usine et elles ne se dérèglent pas en générale.

Le collimateur laser est d’une grande précision. Il est souvent utilisé pour régler la collimation des télescopes Newton. Le collimateur vient se mettre à la place de l’oculaire et projette un faisceau rouge (non visible à l’œil) qui va passer par le miroir secondaire pour se refléter sur le miroir primaire, lequel va à son tour le renvoyer vers le miroir secondaire qui réfléchira le rayon vers son point de départ. Il faudra alors régler le miroir secondaire pour que le rayon tape au centre de l’œillet qui se trouve sur le miroir primaire. Puis il ne restera plus que le miroir primaire à régler pour que le rayon revienne au centre de la cible du collimateur.

Le collimateur par réflexion ressemble beaucoup à un oculaire, mais il ne possède pas de lentilles. Il vient se placer à la place de l’oculaire de la lunette astronomique et son ouverture latérale doit être orientée face à une surface lumineuse ou à la lumière d'une lampe. Il est nécessaire que l’objectif de l’instrument soit recouvert. A travers le petit trou du collimateur vous devriez voir deux reflets qui proviennent des deux surfaces convexes de la lentille de l'objectif. Il vous faudra alors desserrer les vis qui maintiennent la lentille et régler cette dernière pour que les deux points de reflets se superposent. Il ne reste plus qu’à resserrer les vis en faisant attention à ce que la lentille ne bouche pas pendant la manœuvre. Le collimateur par réflexion est aussi souvent appelé oculaire de collimation. Bien sûr, il peut être utilisé pour la collimation sur les télescopes Newton.

Le collimateur Cheshire ressemble beaucoup au collimateur par réflexion mais il possède un corps plus long avec une croix à l'extrémité ce qui le rend plus précis. Il est nécessaire de viser une surface éclairée uniformément. Il est alors possible d'aligner correctement les miroirs entre eux en observant la position des reflets du miroir primaire et du miroir secondaire l'un sur l'autre.

Détails
Résultats 1 - 7 sur 7.
Résultats 1 - 7 sur 7.