3 astuces utiles pour bien choisir sa longue-vue

La longue-vue correspond à un dispositif optique monoculaire permettant d’obtenir des grossissements plus forts qu’une paire de jumelles. Une fois le sujet repéré avec votre instrument binoculaire, vous pourrez installer votre lunette d’approche sur son trépied et profiter d’une longue et confortable séance d’observation. Il existe de nombreux modèles sur le marché, chacun conçu pour un usage différent (ornithologie et étude des animaux sauvages, randonnée, tir sportif, chasse…). Acquérir l’appareil le plus adapté à votre activité peut donc s’avérer difficile. Mais comment choisir sa longue-vue ? Grâce à nos trois conseils d’expert, vous serez assuré de dénicher l’instrument idéal !

 

1. Faire le point sur ses usages pour acquérir une longue-vue adaptée à son activité

Avant d’analyser les critères techniques de votre futur appareil d’observation, il vous faudra déterminer au cours de quelle activité vous souhaitez l’employer. En effet, chaque type de longue-vue correspond à un usage précis. Nous vous proposons donc de découvrir les quatre principaux domaines d’utilisation de cet instrument.

Ornithologie et observation de la faune sauvage

Les passionnés d’ornithologie (étude des oiseaux) et d’observation de la faune sauvage recourent souvent à une lunette d’approche lors de leurs excursions. Une fois installé sur un trépied, ce dispositif leur permet de regarder avec précision diverses espèces d’oiseaux et d’animaux dans leur milieu naturel.

Pour obtenir des images nettes et contrastées, nous vous recommandons d’opter pour une longue-vue compacte avec un facteur d’agrandissement de 30 à 40 fois, comme la Kowa TSN-601. Vous pouvez tout aussi bien choisir une lunette terrestre dont le grossissement peut aller jusqu’à 60 fois. C’est notamment le cas de la Kowa TSN-82SV, vendue dans un pack incluant un oculaire zoom 20×60 et un étui de terrain.

pack longue-vue kowa tsn 82sv

Randonnée

Vous pratiquez la randonnée de manière régulière et vous aimez prendre le temps d’observer le paysage ? Grâce à une longue-vue avec un oculaire grand champ, vous pourrez admirer de beaux panoramas, mais aussi zoomer sur des sujets ou objets intéressants.

Comme pour l’ornithologie, nous vous recommandons un instrument grossissant entre 20 et 60 fois se transportant facilement et permettant des vues lumineuses et précises. La Perl Escaped 20-60×80 fait partie des modèles les plus performants pour ce type de loisir.

lunette d approche perl escaped 20-60x80

Chasse

Les chasseurs privilégient généralement des lunettes d’approche robustes, étanches et lumineuses afin de pouvoir observer leurs cibles à tout moment de la journée. Un instrument doté d’un facteur de grossissement allant de 20 à 70 fois et d’un diamètre d’objectif de 80 mm minimum se montrera idéal lors de vos sorties au crépuscule puisqu’il vous fournira un maximum de lumière. La longue-vue Celestron REGAL M2 22-67x100ED vous offrira des performances optiques élevées en toutes circonstances.

Si vous devez vous déplacer fréquemment, vous pouvez aussi jeter votre dévolu sur un appareil plus léger comme la Perl Dravia 15-45×60.

longue-vue perl dravia 15-45x60

Tir sportif

Si vous pratiquez le tir, il vous faudra choisir une lunette suffisamment lumineuse et puissante pour distinguer les impacts de balles jusqu’à 300 m. Vous devrez également vous procurer un trépied adapté si celui-ci n’est pas inclus.

Les tireurs sportifs utilisent le plus souvent des longues-vues :

  • 15-45×60 pour viser à 50 ou 100 m ;
  • 20-60×80 pour une cible à 150 m (ou 200 m s’il s’agit d’un instrument haut de gamme) ;
  • 25-75×100 pour un tir à 300 m.

Pour trouver le modèle qui vous conviendra, nous vous invitons à parcourir notre page de catégorie dédiée.

Digiscopie

La digiscopie est un loisir consistant à prendre des photographies grâce à un appareil numérique ou un smartphone fixé sur l’oculaire d’une longue-vue terrestre. Vous souhaitez devenir digiscopeur ? Achetez plutôt une lunette à faible facteur de grossissement, comme la Kowa TSN-501 avec visée à 45 degrés, qui vous permettra de réaliser de beaux clichés d’oiseaux et d’animaux sauvages.

 

2. Évaluer les critères techniques des lunettes d’approche pour bien faire son choix

Vous avez identifié vos usages ? Parfait ! Examinons maintenant de plus près les grandes caractéristiques techniques de ces dispositifs d’observation monoculaire.

Facteur de grossissement

Le facteur de grossissement correspond au premier critère technique à considérer avant de choisir une longue-vue. Il s’agit de l’agrandissement apparent d’un sujet restitué par un instrument d’optique. Il est signalé par les premiers chiffres mentionnés dans la dénomination. Plus ce facteur sera élevé, plus l’image de l’objet observé paraîtra proche. Prenons l’exemple de la lunette Perl Iraty 20-60×80 à visée coudée. En utilisant cet appareil, vous bénéficierez d’un grossissement allant de 20 à 60 fois. Si vous regardez un oiseau à 1000 m, vous aurez l’impression que celui-ci se trouve à 50 ou 16 mètres selon le zoom choisi.

Diamètre de l’objectif

Le diamètre de l’objectif est le second nombre indiqué dans la désignation de l’instrument, après le signe x. Plus il sera large, plus la longue-vue captera de la lumière. Si vous optez pour une lunette terrestre de grand diamètre (comme la Celestron REGAL M2 22-67x100ED), vous pourrez ainsi obtenir des vues très lumineuses, notamment au moment du crépuscule. Ce type d’appareil demeure toutefois beaucoup plus lourd et encombrant. Vous devrez donc l’installer sur un trépied robuste et stable pour limiter les tremblements de l’image.

Cercle et dégagement oculaire

La pupille de sortie correspond au petit cercle lumineux situé sur l’oculaire de votre longue-vue. Pour calculer son diamètre, divisez la largeur de l’objectif par le grossissement. Le cercle oculaire d’une lunette 20×80 mesure par exemple 4 mm (80 ÷ 20 = 4 mm).

Pour bénéficier d’un certain confort visuel, veillez à ce que cette valeur demeure légèrement supérieure au diamètre de la pupille de votre œil. Durant le jour, elle mesurera entre 2 et 3 mm, tandis que la nuit, elle pourra se dilater jusqu’à 7 mm. Choisissez donc un instrument doté d’un cercle oculaire de 3 mm pour une observation en journée et de 7 mm pour vos sorties nocturnes.

 

3. Passer en revue les caractéristiques physiques de son futur instrument d’observation

Enfin, pensez à étudier les caractéristiques physiques des différents instruments d’observation monoculaire disponibles à la vente. Cette étape reste indispensable si vous souhaitez acquérir une longue-vue adaptée à votre activité.

Étanchéité et robustesse

Que vous pratiquiez l’ornithologie, la randonnée ou encore la chasse, vous devrez vous procurer une lunette étanche et robuste. En effet, il est fréquent de laisser tomber son instrument ou de se faire surprendre par la pluie lors d’une excursion en pleine nature. Nous vous conseillons donc d’opter pour l’un des modèles de la marque Kowa, waterproof et résistant à tous types de chocs.

Taille et poids

La taille et le poids représentent des critères à ne pas négliger lorsque l’on doit transporter son matériel sur plusieurs kilomètres. La lunette terrestre reste un appareil d’observation relativement léger et maniable. Si vous partez sur un sentier de grande randonnée, vous pouvez choisir une longue-vue, comme la Kowa TSN-502 qui ne pèse que 400 g. Elle se glissera aisément dans votre sac à dos, à côté d’un petit trépied pliable.

lunette terrestre kowa tsn-502 visee droite

Présence d’œilletons repliables pour les porteurs de lunettes

Une personne portant des lunettes peut éprouver des difficultés à approcher suffisamment son œil de l’oculaire. Pour faciliter la vie des observateurs, de nombreux fabricants ont mis au point des longues-vues équipées de bonnettes rétractables. C’est notamment le cas de la Perl Dravia 15-45×60, munie d’un œilleton repliable renforcé de type « Twist off ».

 

Comment choisir sa longue-vue : récapitulatif

Avant de choisir votre longue-vue, il vous faudra donc :

  1. identifier vos usages afin de dénicher le modèle le plus adapté à votre activité ;
  2. examiner les caractéristiques techniques des différentes lunettes terrestres disponibles sur le marché ;
  3. étudier les critères physiques de ces instruments.

🥾 Vous randonnez et vous souhaitez compléter votre panoplie avec des jumelles puissantes et un navigateur par satellite performant ? Prenez le temps de lire nos conseils pour bien choisir votre paire de jumelles et votre GPS outdoor.

 

Sources :

https://www.kowa-sportoptics.fr/2008-longues-vues

https://www.perl-vixen.com/2008-longues-vues

Laisser un commentaire