Collimateur Laser Baader Mark III

-7,00 €

79,00 € TTC

Prix conseillé catalogue 2017...

86,00 € TTC

En stock

C2450343

Le Collimateur laser Baader Mark III doit faire partie de l'équipement de base de votre télescope.

La collimation consiste à effectuer l'alignement des différents composants optiques d'un télescope de manière précise par rapport à l'axe mécanique du porte oculaire.

 

Garantie : 2 ans

Plus de détails

En achetant ce produit vous pouvez gagner jusqu'à 7 points de fidélité. Votre panier totalisera 7 points de fidélité pouvant être transformé(s) en un bon de réduction de 0,70 €.


+

En savoir plus

 Laser de collimation Baader Mark III

Marque : Baader

Référence : C2450343

 

Collimateur de centrage optique Mark III

Les télescopes Newton sont considérés en général sensibles à la décollimation, principalement lorsqu'ils sont fréquemment transportés dans le coffre d'une voiture vers des lieux d'observation sombres. Si vous faites partie de ces observateurs, le collimateur doit faire partie de l'équipement de base de votre télescope. Avec une petite préparation et une mise en pratique, qui seront décrites plus loin, le télescope sera de nouveau soigneusement collimaté en une ou deux minutes. Un télescope Newton ne peut restituer d'images satisfaisantes des objets astronomiques que si le miroir principal et le secondaire (qui dévie la lumière vers le côté) sont rigoureusement centrés en coaxialité. Cela signifie que si le miroir secondaire est mal orienté par rapport au primaire, ou si le miroir primaire est décentré par rapport au miroir secondaire ou même si les deux miroirs sont décentrés par rapport au tube et au porte-oculaire, le télescope Newton délivrera aussitôt des images défectueuses. Comment fonctionne alors le collimateur laser? Le principe est très simple. L'appareil est inséré à la place de l'oculaire dans l'entrée du porte-oculaire et allumé. Le rayon du laser rencontre le miroir secondaire, est dévié vers le miroir primaire où il est réfléchi revenant sur-lui-même dans le miroir secondaire. Si l'un ou les deux miroirs sont décalés par rapport à l'axe optique, le rayon ne pourra pas se réfléchir sur lui-même.

Collimateur Baader de centrage optique Mark III  se fixe sur le porte oculaire au coulant de 31,75 mm des télescopes de type Newton et Dobson.

Le faisceau laser doit frapper deux fois le centre du miroir secondaire et une fois le centre du miroir primaire pour que la collimation soit bonne.

Le retour du faisceau est visualisé sur un verre gravé d'un cadrillage et percé en son centre. Utilisation très simple ! Son faisceau Laser de faible diamètre le rend également compatible avec les Schmidt-Cassegrain. 

Cependant, le secondaire convexe diffusant le faisceau laser, l'image en retour est moins ponctuelle et un centrage sur une étoile reste nécessaire pour obtenir un centrage parfait. 

- Alimentation : 3 piles 1,5V LR41.

- Notice détaillée en français.

- Longueur : 12,5 cm - Masse : 82 g

- DANGER ! Le non respect des instructions d'utilisation de cet accessoire peut entraîner des risques d'accident pour la vue. 

Avis

07/05/2017

Laser de grande qualité ... mais ...

Je suis assez nouveau dans la discipline et ceci est mon premier collimateur laser. Le LaserColli MkIII est manifestement un laser de qualité. Un très léger jeu dans le porte oculaire est cependant inévitable et ceci est expliqué dans l'excellente notice détaillé en français livré avec le laser. Personnellement, je l'ai réduit au minimum avec un peu de bande téflon. Ceci étant dit ... je suis tout de même un peu déçu des résultats obtenu avec le principe du laser en générale. Je m'attendais à une collimation plus précise qu'au Chershire ... et après avoir passer toute une nuit de test et de comparaison, j’obtiens des résultats au "star test" résolument plus fiable au Cheshire. Le laser sera vraisemblablement pratique sur le terrain, mais je ferais plus confiance au Chechire qui est reste moins cher qui reste à mon semble incontournable car il permet d'assurer toutes les étapes d'une collimation complète, ce que le laser ne permet pas. Je dirais donc que, sans regretter cet achat, il me faudra probablement un peu de temps pour apprécier les qualités et avantages de ce laser qui sera certainement un très bon outil de confirmation (si on est sûr de la collimation du laser lui même!) et/ou un bon moyen de résoudre une grosse dé-collimation une fois la nuit tombé, après un transport qui aurai mis à mal la position du miroir primaire. Il va de soit qu'à la vue des ces résultats, si vous décidez de faire l’acquisition d'un laser, assurez-vous de prendre un laser de qualité car sans quoi ... votre achat se révélera totalement inutile et fera probablement plus de mal que de bien. En conclusion : Je recommande le LaserColli MkIII ... mais pas comme un moyen de collimation primaire. Évidement, il est possible que d'autres astronomes (plus expérimentés) ne partageront peut-être pas mon analyse (?) ...

  • 2 personne(s) sur 2 ont trouvé ce commentaire utile.

Vous devez etre pour écrire un commentaire!

Téléchargement